Dernière mise à jour : 27/05/2022

Denise Andrée VIDON      orientation.bilans.conseils@gmail.com

07 57 58 84 49

       Orientation Bilans Conseils                

Consultante en libéral en accompagnement professionnel, je vous propose mes services

 

100 % en distanciel 

 

pour une meilleure adaptation à vos besoins

 

en bilans de compétences, orientation, relation d'aide, handicap et inclusion 

 

Cabinet handi-bienveillant                 

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante :
- bilan de compétences

Un bilan de compétences c'est … arriver à choisir son chemin

Pour cela, il faut un objectif, une méthode, des moyens, une attitude réflexive sur soi et un but à finaliser.

 

 

** Je vous propose **

 

 

CO-CONSTRUCTION, TRANSPARENCE, CONFIDENTIALITE, NEUTRALITE

 

100 % distanciel

Etre accompagné(e) dans cette démarche pour réfléchir à ses choix d'avenir est indispensable pour plusieurs raisons :
  ⇒ Générer une relation de confiance, une alliance de travail avec un(e) accompagnant(e) qualifié(e) et expérimenté(e); relation au sein de laquelle vous pourrez vous dire avec sérénité et avec la certitude du non jugement est un élément essentiel de la démarche au regard du questionnement réflexif qu'un bilan de compétences appelle ⇒ Pour éviter un questionnement anarchique, infructueux et coûteux sur le plan psychologique et émotionnel, mais aussi financier, il faut le faire avec une méthode cadrée, concrète, sérieuse, efficace, progressive, contrôlée qui aboutit à des solutions réalistes et réalisables dans les mois suivants   Le bilan de compétences est un conseil à l'orientation, une relation d'aide appliquée au monde du travail. Il est encadré par un tissu législatif qui permet d'en délimiter les contours, de garantir le contexte et le contenu de l'offre, de prémunir les clients, de proposer un service dont la finalité est une évolution personnelle et professionnelle. Le bilan de compétences est un instrument de transition   Je vous propose un accompagnement au choix d'orientation dont la méthode est éprouvée depuis les années 70 auprès de millions d'individus. C'est aujourd'hui une méthode expérientielle (qui part de l'expérience du sujet et de sa connaissance de lui-même), opérationnelle, utilisée par tous les professionnels du secteur de la formation professionnelle et de l'accompagnement professionnel, l'ADVP. L'Activation du Développement Vocationnel et Personnel est un outil fondé sur la propre analyse de l'intéressé(e) en guidance avec la consultante quant à son parcours personnel et professionnel. L'intéressé(e) est soutenu(e) par le conseil de la consultante dans ses élaborations mais pas intimé(e) à le faire ni poussé(e) dans une voix.  L'intéressé(e) reste au cœur de sa démarche et il reste le seul "expert" de lui-même. Mais cela implique que la finalisation du bilan de compétences dépend aussi de lui. Effectuer un bilan de compétences est un engagement surtout vis-à-vis de soi-même et en relation avec son projet, ses objectifs. L'ADVP est utilisé dans l'élaboration du projet professionnel et plus globalement dans toute démarche d'orientation, de bilans, que j'utilise depuis ma première expérience professionnelle depuis le début des années 90.

l

Quels sont vos besoins ?

 

Vous souhaitez changer de métier ou de secteur, voire peut-être changer de vie ?

Vous voulez retrouver du sens à votre vie professionnelle, votre parcours, votre avenir ?

 

Vous ne savez pas comment vous y prendre ?

 

 

 

Vous vous interrogez sur le développement de vos compétences ?

Vous aimeriez faire le point et travailler à leur identification ?

Vous souhaitez faire un bilan de vos acquis, de vos points de vigilance ?

Vous êtes curieux(se) de confirmer avec des outils psychométriques vos intérêts professionnels, vos valeurs, votre personnalité ? 

 

 

Vous souhaitez réfléchir à un projet de formation qui soit un tremplin pour votre avenir ?

Vous voulez définir les conditions de sa réalisation, les possibilités de financement, prendre des contacts ?

Vous avez envie d'organiser et de construire un plan d'actions qui vous mènent à vos objectifs ?

 

 

Le bilan de compétences comprend trois étapes : un entretien préliminaire gratuit destiné à l'analyse de votre demande et de vos besoins ainsi qu'à la co-construction des objectifs, puis aux informations contractuelles; le déroulement du bilan avec ses différentes phases basées sur la méthode de l'ADVP et comprenant la passation de tests; une conclusion avec remise de la synthèse à l'intéressé(e) exclusivement

 

Les phases de travail personnel sont importantes pour finaliser votre projet 

..........

 

Je vous propose deux modalités en prestation directe : une version courte et une version longue

Toutes deux à 100 % en distanciel 

Financées par le CPF et/ou par un financement personnel si votre CPF est insuffisant ou nul

 

En sous-traitance, la modalité, le financement et le tarif peuvent varier

 

 

La version courte 20 heures     

100 % distanciel. Aux normes d'accueil mobilité et accessibilité

 

 La version longue 24 heures

100 % distanciel aux normes d'accueil mobilité et accessibilité

 

16 h en distanciel synchrone  ou présentiel + 8 h de travail personnel asynchrone
Alternance d'entretien synchrone et de session de travail personnel 
Engagement réciproque d'aller au terme du bilan, engagement impératif d'effectuer le travail personnel demandé à chaque intersession pour la validation du projet

 

Ce bilan convient à des personnes qui n'ont pas ou peu d'idée de projet professionnel ni de métier futur et qui ont besoin d'un appui plus soutenu en orientation, qui ne sont pas très autonomes dans leurs démarches ou qui ont besoin d'être motivées pour en faire, avec plus de temps, qui ont besoin d'un accompagnement à l'explicitation de leur(s) choix et d'une étape préalable de soutien à la décision vocationnelle, ou encore vérifier la faisabilité de leur projet avant la validation de celui-ci

 

 

Au cours des 24 heures de travail avec la consultante, l'objectif sera de  :

- Définir 1, 2 ou 3 pistes professionnelles réalistes et réalisables  

- Développer l'autonomie vocationnelle et la compétence à s'orienter

- Vérifier la faisabilité du projet puis le valider

- Elaborer un plan d'actions

 

Objectifs opérationnels :

- Précision des pistes d'orientation et confirmation du projet

- Explicitation des choix

- Appui à la décision vocationnelle

 

14h en distanciel synchrone + 6 h de travail personnel asynchrone
Alternance d'entretiens synchrones et de sessions de travail personnel asynchrones
Engagement réciproque d'aller au terme du bilan et engagement impératif d'effectuer le travail personnel demandé à chaque intersession pour la validation du projet.

 

Ce bilan convient à des personnes qui ont déjà réfléchi à leur projet professionnel, ont une ou plusieurs pistes qui demandent à être précisées, qui ont déjà effectué quelques démarches et recherches personnelles concrètes et qui ont besoin d'un accompagnement à la décision autant que d'une validation réaliste et réalisable de leur projet

 

 

Au cours des 20 heures de travail avec la consultante, l'objectif sera de  :

-  Prioriser les pistes d'orientation professionnelle sélectionnées en amont avant le bilan selon des critères réalistes et réalisables à court et moyen terme

- Actualiser les démarches et recherches personnelles

- Développer la compétence à s'orienter

- Valider le projet

- Elaborer un plan d'actions

 

 

Objectifs opérationnels :

-  Finalisation de son projet professionnel

- Explicitation des choix

- Validation réaliste et réalisable du projet

- Accompagnement à la décision vocationnelle

 

Il y a un dispositif de financement qui correspond à votre situation. Le cabinet est autorisé à les mobiliser 

Le storyboard des compétences
2,1 Mo
Mon-story-board-de-BD-2-.mp4

Le storyboard des compétences. Petite vidéo. cliquez pour la voir  >>

Evoluer selon les thèmes du bilan :
 
Cliquez sur le QR code avec la souris, ou bien flashez le QR code avec votre téléphone ou bien...cliquez sur le lien ci-dessous... c'est pareil !!...

Mais finalement, c'est quoi exactement un bilan de compétences ???

 

 

 

Quels sont les objectifs du bilan de compétences ?

 

Le bilan de compétences remplit un objectif précis selon les besoins des personnes et strictement encadré par la loi.

 

Il doit être principalement utilisé pour permettre d'envisager un projet de formation ou un renouveau professionnel.

 

Le bilan de compétences s'adresse à toute personne adulte active (salarié du secteur privé ou public, demandeur d'emploi,

 

bénéficiaire des minimas sociaux, ou autres) et se déroule toujours exclusivement en individuel. Il n'y a jamais de collectif dans un

 

bilan de compétences

 

 

Le bilan de compétences a pour objectif historique de développer un accompagnement méthodique et expert à l'élaboration d'un

 

projet professionnel. En effet, réfléchir à un nouveau projet professionnel implique bon nombre de changements. Il intervient

 

après réflexions conséquemment à de nombreuses évolutions ou modifications de son paysage, de son environnement personnel

 

et/ou professionnel.


Le bilan de compétences marque donc la fin d'une période ou d'une étape, il signe le bouleversement des acquis et vient après

 

un constat où l'individu est sommé d'évoluer, pour lui-même et possiblement pour les autres composant son entourage. 


En ce sens, le bilan de compétences est une réponse adaptative à soi et à son milieu dont le sujet reste maître.

 

 

Il acte un nouveau possible et il signe le début d'une autre période.

 

Le bilan de compétences appelle un autre horizon d'avenir.

 


Le bilan de compétences est un moment charnière où toutes les ressources sont convoquées et mobilisées vers un seul objectif,

 

celui de préparer au mieux cette transition vers un avenir autre; et tout changement est impliquant, nécessite une distanciation

 

émotionnelle suffisante pour pouvoir mettre à contribution réflexion et mise en pratique au travers des différentes étapes qui

 

constituent le bilan de compétences.

 


S'engager dans une démarche de bilan de ses compétences n'est donc pas anodin.

 

 

 

 

 

 La législation 

 

 

Le code du travail : la loi 1991 fondant les principes du bilan de compétences : art. R 6322-35, R. 6322-36,  R. 6322-37, R.6322-

 

38 ; les articles L.6313-0 et L. 6313.1 à L. 6313.5 notamment L.6313.2 sur la réalisation en distanciel ; la loi n° 2007-209 et le décret 2008-144 sur la fonction publique territoriale; l'arrêté du 31/07/2009 concernant les agents ; la loi L 2014-288 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale apporte des modifications et précisions et notamment crée le CPF (compte personnel de formation); la loi L.2018-771 du 05/09/2018 et le décret 2018-1330 du 28/12/2018 sur la liberté de choisir son avenir professionnel réforme le système de l'apprentissage et de la formation professionnelle continue ainsi que le système de l'assurance chômage, notamment l'utilisation du CPF qui sera alimenté de 500 € / an pour un salarié temps-plein dans la limite de 5000 €, 800 € pour les salariés non qualifiés et les travailleurs en situation de handicap dans la limite de 8000 €, la plate-forme moncompteformation.fr est créée.

 

 

Le code pénal : les articles 226-13 et 226-14 sur la confidentialité des données

 

Le code de la consommation : la durée de délai de rétractation est de 14 jours à partir de la signature du contrat, articles L221-18

 

à 221-28 du Code de la consommation concernant les contrats conclus à distance et hors établissement

 

La législation spécifique au CPF (Moncompteformation.gouv.fr) impose un délai supplémentaire de 11 jours ouvrés pour

 

rétractation entre la validation de la demande d'inscription et le début de la prestation

 

 

 

En conséquence, en prestation directe, il doit y avoir un délai de 25 jours ouvrés si financement par le CPF entre la commande

 

signée issue de l'entretien préliminaire (le premier entretien gratuit) et le début de la prestation de date à date. De même, les

 

dates de début et de fin du bilan fixées ensemble lors du premier entretien sont mentionnées sur contrat et devront être

 

strictement respectées. C'est une condition contractuelle.

 

Les dates de déroulement du bilan (phase d'investigation) peuvent être modifiées mais ce n'est pas conseillé. Il faut donc bien

 

entendre que ce n'est pas un travail qui se décide dans l'urgence et il faut rajouter un délai d'un mois à la durée du bilan avant le

 

début du bilan

 

 

 

 

 

Comment se déroule un bilan de compétences ?


Le bilan de compétences comprend trois phases avec signatures de présence en début de chaque entretien. Chaque phase

 

correspond à des objectifs différents :

 


     1) La phase préliminaire, 2 heures en entretien synchrone : analyse de la demande et des besoins, définition des objectifs du

 

projet, présentation de la démarche et de la structuration du bilan, explication des termes du contrat; détermination du calendrier

 

sur toute la durée du bilan.

 

Les dates de début et de fin doivent impérativement être respectées.  

 


       2) La phase d'investigation, nombre d'heures synchrones et asynchrones selon la modalité choisie : identifier et analyser le

 

parcours personnel et professionnel, identifier les compétences professionnelles et extra-professionnelles, les acquis de formation

 

et apprentissages informels et non formels, les compétences transversales et les comportementales, mise en lien avec

 

l'expérience globale de travail et le projet; analyse des métiers exercés et projetés; analyse des capacités personnelles, le

 

potentiel et la motivation; soutien de la démarche de travail personnel et de recherche documentaire; éclairage psychométrique si

 

vous le souhaitez mais à minima un questionnaire sur les intérêts professionnels; mise en lien avec les critères de choix d'avenir,

 

le ou les choix professionnels retenus à l'épreuve de la réalité des possibles; stratégies de réalisation du projet, le plan d'action

 


        3) La phase de synthèse, 2 heures synchrone : échanges sur l'ensemble de la démarche, réajustement du projet et du plan

 

d'actions; élaboration de la synthèse conforme aux obligations législatives et réglementaires relatives aux modalités de mise en

 

œuvre du bilan de compétences. Notamment, du point de vue législatif, la synthèse devra comprendre à minima trois phases

 

mentionnant les circonstances du bilan, les compétences et aptitudes, les étapes pour la réalisation du projet; remise de la

 

synthèse au seul bénéficiaire de la prestation dans le respect de la confidentialité 

 

 

 

Quelles sont les modalités d'évaluation ?

 

- un questionnaire d'évaluation des besoins au début et à la fin de la prestation

- un quiz sur l'atteinte des objectifs à mi-parcours et en fin de parcours

- un questionnaire de satisfaction à la fin du bilan

- un entretien 6 mois après la fin du bilan et un questionnaire de résultats 

 

 

A chaque étape  →

 

 

CO-CONSTRUCTION, TRANSPARENCE, CONFIDENTIALITE NEUTRALITE

 

 

 

Quelles sont mes références ?


Pour travailler, je m'appuie sur un cadre de références théoriques et méthodologiques qui m'aide à comprendre les personnes et

 

les situations et qui est une garantie pour vous de mon sérieux.

 

C'est ainsi que je m'appuie sur quelques notions comme "l'alliance de travail", le cadre d'entretien tel que défini dans la relation

 

d'aide par Carl Rogers qui s'appliquent au monde du conseil à l'emploi et de l'accompagnement professionnel.  

 

 

Je m'appuie aussi sur une méthode d'aide à l'orientation et l'accompagnement professionnel comme l'ADVP

 

 

- L'ADVP :


L' ADVP (Activation du Développement Vocationnel et Personnel) est une méthode psychopédagogique à l'origine québécoise qui

 

a vu le jour dans les années 70. Elle a évolué rapidement dans le monde occidental vers l'orientation professionnelle en relation

 

avec les crises économiques successives du XXe siècle et aux questionnements humains subséquents.


Cette méthode contribue à apporter un focus élargi sur la connaissance de soi et à mieux se situer dans le monde social et

 

professionnel, dans sa vie; et se subdivise en quatre phases basées sur l'expérience du sujet (expérientielle) et sa participation

 

active, collaborative est requise dans le cadre d'un espace de travail co-constructif.


C'est une méthode qui laisse la place au sujet connaisseur de lui-même, la guidance professionnelle sert d'appui à ses

 

élaborations et ne s'y substitue pas. En ce sens, il n'y a pas de préconisations extérieures au sujet, ni d'injonctions. Le sujet reste

 

« expert de lui-même », libre de sa démarche d'implication et le bilan sert à ce stade à valider ou nuancer les pistes

 

professionnelles que le sujet a lui-même élaborées et mises au travail dans les différentes étapes.

 

A ce stade, le travail consiste à se mettre au service du client pour le mettre en capacité de faire ses choix et de les assumer.

 

Ainsi, toutes les étapes sont importantes pour finaliser la démarche d'appropriation de son parcours, de ses compétences et de

 

son choix professionnel, de la première qui est l'exploration de soi la plus ouverte possible à la dernière qui est la réalisation de

 

son projet à travers la mise en place d'actions "économiques" concrètes. 

 

 

 

L'ADVP s'adapte à tout type de personnes, de profil personnel ou professionnel, tout secteur d'activité et tout métier, tout niveau

 

d'études.

 

Cette méthode est maintenant largement utilisée dans tout le domaine de l'accompagnement professionnel. Elle inspire et se

 

décline suivant les dispositifs (bilan de compétences, VAE, accompagnement vers et dans l'emploi … ; insertion, orientation,

 

évolution professionnelle…).

 

Les quatre phases sont la phase d' "exploration", la phase de "cristallisation", la phase de "spécification", la phase de "réalisation"

 

 

 

Prérequis 

 

Un niveau linguistique basique de compréhension et d'expression orale en Français est néanmoins requis ; et dans le cadre d'un

 

travail en distanciel, la maîtrise basique des outils informatiques avec l'équipement adéquat. 

 

 

Quant à moi, pour mener à bien ce travail et vous garantir un travail sérieux, je fais partie de groupes de réflexion et de deux

 

groupes d'analyse de pratique, un qui a trait au bilan de compétences et un autre qui a trait à mes affiliations théoriques et

 

méthodologiques 

 

 


 Conséquences du bilan de compétences 

 

Le travail d'élaboration et de réflexion sur le bilan de compétences s'inscrit dans une dynamique d'empowerment (le savoir-agir).

 

Pour autant que la démarche est bien suivie, il aboutit à développer la "compétence à s'orienter", la connaissance de soi, le

 

concept de soi, l'estime de soi, une meilleure connaissance de l'environnement socio-économique, une meilleure adaptation à ses

 

choix et en principe un mieux-être dans sa vie personnelle et professionnelle suivant la réalisation de son projet, des

 

modifications concrètes dans son environnement professionnel voire personnel puisque c'est l'objectif.

 

 

 

Enfin, le bilan de compétences est une réalisation à court-terme, deux  ou trois mois comprenant des plages d'entretiens de 2

 

heures. Mais il a un impact, en principe, sur le moyen et long terme.

 

 

 

 

Un entretien à 6 mois est prévu afin d'évaluer l'évolution professionnelle

 

 

 

 

 

 

Et enfin, ce que le bilan de compétences n'est pas

 

 

 

Le bilan de compétences n'est pas un soutien psychologique ni une thérapie. Il ne propose pas de solutions ni d'exercices

 

psychiques, physiques, spirituels, artistiques, sur le sens de l'esthétisme, de l'espoir ou de l'optimisme ou le sens de la vie.

 

 

 

Le bilan de compétences fait appel à votre créativité tout azimut (pas seulement artistique au sens strict) et il est important de le

 

relever. Dans l'ADVP, on parle de "pensée créatrice" . Mais la question de vos goûts artistiques, de leur sens, de leur relation avec

 

vous et le monde reste de votre intériorité.  S'il y a lieu, cela se travaille ailleurs que dans le cadre d'un bilan et d'une démarche

 

d'orientation

 

 

 

 

Le bilan de compétences propose strictement une méthode expérientielle et didactique basée sur l'analyse de son parcours, par

 

les personnes elles-mêmes, avec un appui à la réflexion et à l'analyse sous la guidance d'un professionnel.

 

 

 

 

De même, le bilan de compétences n'est pas un prétexte à proposer d'autres types de prestation ou de suivi, existentiel, 

 

métaphysique ou autres à la suite. La relation prend fin à la fin du bilan. Elle ne se poursuit pas à travers une "proposition" même

 

non formulée explicitement à s'engager dans une autre démarche contractuelle ou bien par exemple, des séances d'exercices

 

divers pour avoir la sensation de mieux maîtriser sa vie, son avenir, son état mental et psychologique ou son choix professionnel.

 

Sur ce sujet, la question des méthodes et des moyens vous appartient.
 

 

 

 

Enfin, le bilan de compétences n'est pas un portefeuille de compétences. Le cadre légal du bilan de compétences n'est pas de

 

réaliser un portefeuille de compétences qui est un autre outil de l'accompagnement professionnel.

 

 

Le maître mot du portefeuille de compétences est de laisser libre cours à la créativité du sujet dans sa présentation personnelle,

 

la présentation de ses réalisations (expériences, compétences, formations, performances ...), la forme et le contenu du

 

portefeuille (matière, couleur, forme etc...), les chapitres (vision artistique du document, dessins, photos, textes, poèmes,

 

graphiques etc...) mais toujours ramené à des objectifs concrets "économiques" visant plusieurs objectifs au fil de la vie

 

professionnelle de la personne dont, par exemple, développer la réflexivité sur un projet professionnel, asseoir une

 

candidature etc. Il vise la compilation pratique de tous les documents d'emploi en un seul endroit dans une démarche personnelle

 

de présentation. Tous les documents du portefeuille de compétences sont amovibles et la personne choisit ce qu'elle ajoute ou

 

retranche selon son objectif.

 

Par ailleurs, il n'y a pas de dimension temporelle à la réalisation d'un portefeuille de compétences, contrairement au bilan de

 

compétences.

 

Le contenu du portefeuille de compétences ne se résume pas à un bilan de compétences mais un bilan de compétences peut

 

abonder en partie un portefeuille de compétences.

 

 

 

Bilan de compétences et portefeuille de compétences partagent le sens commun de se tenir éloignés de notions existentielles

 

dirigées avec des exercices ou des ateliers individuels ou collectifs comme par exemple, un travail personnel à faire dans ce

 

cadre sur l'espoir, l'optimisme ou comment les développer, les mettre au travail ou sur le bien-être existentiel de chacun, le sens

 

de la vie et ne visent pas lrecherche de ceux-ci qui restent dans le domaine privé et du libre choix.

 

 

 

Dans la question du rapport au travail, la notion du stress, de la souffrance au travail, de soi, du sens au travail et du sens du

 

travail, celle du bien-être au travail sont abordées mais avec des outils d'investigation propres à ce champ et sans référence à

 

une métaphysique même "laïcisée".

 

Dans ce domaine, on ne propose pas non plus de méthode (relaxation, méditation ou autres), qui reste une question de choix

 

personnel, de vie privée et de libre arbitre.

 

 

 

En clair, tous les projets professionnels ont de la valeur et se travaillent mais toutes les méthodes ne sont pas fiables ni valables

 

selon l'objectif fixé.